Les casques

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Les casques

Message par chipstade le Jeu 7 Avr - 14:44

Le casque doit être impérativement attaché

L'article R431-1 du code de la route a été modifié par un Décret n°2006-46 du 13 janvier 2006 art. 4 (JORF 15 janvier 2006).
Suite à la modification de l'article R431-1 du code de la route à dater du 15 Janvier 2006, le fait de porter un casque non attaché pourra entraîner verbalisation de 135 €, cette modification du code de la route vient légaliser les verbalisations qui nous avaient été signalées et qui ne reposaient sur aucune base légale.
L' artircle R431-1 précise en effet que :
"En circulation, tout conducteur ou passager d'une motocyclette, d'un tricycle à moteur, d'un quadricycle à moteur ou d'un cyclomoteur doit être coiffé d'un casque de type homologué. Ce casque doit être attaché. Le fait, pour tout conducteur ou passager, de contrevenir aux disposition du présent article est puni de l'amende prévue pour les contraventions de la quatrième classe. Conformément à l'article L. 431-1, le véhicule à deux roues à moteur dont le conducteur circule sans être coiffé d'un casque de type homologué ou sans que ce casque soit attaché peut être immobilisé dans les conditions prévues aux articles L. 325-1 à L. 325-3. Lorsque cette contravention est commise par le conducteur, elle donne lieu de plein droit à la réduction de trois points du permis de conduire. Les dispositions du présent article ne sont pas applicables aux conducteurs ou passagers portant la ceinture de sécurité lorsque le véhicule a été réceptionné avec ce dispositif.

Le casque doit être homologué

Deux types d'étiquettes attestant cette homologation sont à envisager

Etiquette verte sur laquelle est imprimée la norme NF (NF S 72.305)
ou

Etiquette sur laquelle est imprimée la norme européenne (E + numéro indiquant le pays de fabrication) en conformité avec la nouvelle réglementation européenne (le Règlement n°22, Amendement 04, ou Amendement 05). Cette marque d'homologation est signalée par un cercle à l'intérieur duquel se trouve la lettre E, suivie du numéro distinctif du pays qui a accordé l'homologation, et du numéro d'homologation.
Le chiffre après le E indique l’origine du pays d’homologation. (1 pour l'Allemagne, 2 pour la France, 3 pour l'Italie, 4 pour les Pays-Bas, 5 pour la Suède, 6 pour la Belgique, 7 pour la Hongrie, 8 pour la Tchécoslovaquie, 9 pour l'Espagne, 10 pour la Yougoslavie, 12 pour l'Autriche, 13 pour le Luxembourg, 14 pour la Suisse, 16 pour la Norvège, 17 pour la Finlande, 18 pour le Danemark).
Sur la deuxième ligne on trouve une série de chiffres commençant par 04 (norme 22-04) ou 05 (norme 22-05). Il est bon de savoir que la France a refusé le règlement 22-03 (étiquette orange). Ce symbole doit être aussi apposé sur l'écran du casque.
Quant à la dernière série de chiffres, elle désigne le numéro de série de production.
Apparue avec le règlement 22-05, une lettre indique ensuite la prise en compte des tests supplémentaires par rapport à la norme 22-04,
Ce sont :
- Un test d’impact sur le menton.
- Un test sur les éléments qui peuvent s’accrocher en cas de dérapage.
La lettre J précise qu'il s'agit d'un casque jet (sans mentonnière)
La lettre P précise que ce casque assure la protection minimal de la mâchoire.
Les lettres NP rappellent que la mentonnière n’a pas répondu au test d’impact sur le menton et donc que la protection maxillaire n'est pas intégrale.
Malheureusement rien n'indique le niveau de protection atteint. On ne sait pas, à la seule lecture de l'étiquette, si le casque est au dessus du niveau de protection minimale pour l'homologation : niveau minimum ou protection optimale ? Ces valeurs ne sont pas en effet communiquées par les fabricants. C'est pour cela que nous vous conseillons de consulter les bancs d'essai de casques.

Ainsi l'étiquette de ce casque indique qu'il a été testé et homologué par un laboratoire espagnol et qu'il répond à la norme 22.05 et les lettres NP rappellent que la mentonnière n’a pas répondu au test d’impact sur le menton et donc que la protection maxillaire n'est pas intégrale. En résumé, les casques portant les normes NF verte,ou Européenne ( E numéro indiquant le pays ) sur étiquette blanche sont autorisés à la vente en France et souvenez vous que si vous avez un grave accident avec un casque non homologué votre assureur pourra en profiter pour réduire considérablement l'indemnisation de vos blessures. Lisez aussi l'intéressante page consacrée aux casques de motos chez nos amis de Code-route.com www.code-route.com/casques.htm

La visière iridium

Il existe un texte et surtout une règlementation, tous les casques homologués commercialisés en Europe doivent répondre à la norme ECE E22.05, norme qui émane non de la commission européenne mais de la commission économique Européenne (un des organes des nations unis à Genève) le libellé de l'accord est : Accord concernant l'adoption de prescriptions techniques uniformes applicables aux véhicules à roues, aux équipements et aux pièces susceptibles d'être montés ou utilisés sur un véhicule à roues et les conditions de reconnaissance réciproque des homologations délivrées conformément à ces prescriptions.....ouf! et la prescription qui nous intéresse est l'additif 21, règlement n°22 qui elle a pour thème : Prescriptions uniformes relatives à l'homologation des casques de protection et de leurs écrans pour conducteurs et passagers de motocycles et de cyclomoteurs.

De nombreux essais y sont référencés et normalisés, et entre autres, les essais sur écran, qui consiste en :

le champ de vision
La transmission lumineuse
la diffusion de la lumière
La possibilité de reconnaissance de signaux lumineux
La transmission spectrale
la réfringence (propriété de réfracter la lumière)
L'embuage (facultatif)
Caractéristiques mécaniques
Qualités optiques et résistance aux rayures
Vérification de l'angle d'ouverture de l'écran

Le casque est donc homologué avec sa (ou ses) visière (s). Ce qui est très important, d'autant plus sur des visières iridium... il faut savoir que ces visières sont extrêmement dangereuses et plus particulièrement la nuit, il faut prendre conscience que la qualité de réfringence d'une visière iridium, particulièrement performante dans le cas d'une visière "miroir" est toute aussi performante à l'extérieur... qu'à l'intérieur ! cela est dû à la particularité des miroirs sans tain. La nuit, suivant l'angle, les phares des véhicules peuvent se refléter dedans et éblouir le pilote (syndrome du flash). Vous imaginez ensuite le scénario, (scénario d'accident mortel à l'entrée d'un tunnel).

L'autre conséquence, est que dans le cas de l'usage d'une visière iridium, le casque est non homologué, donc en cas d'accident, pas d'assurance, et en cas de contrôle contravention de quatrième classe (135€ minoré à 90€), 3 points en moins et cerise sur le gâteau la moto peut être immobilisée...
avatar
chipstade
Administrateur
Administrateur

Messages : 93
Date d'inscription : 01/04/2016
Age : 24
Localisation : aucamville

http://passion-motards-31.fr1.co

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum